Aller au contenu | Aller à la navigation | Rechercher
logo Sogip

Actualités

Scales ofRetour à la liste

Scales of Governance and Indigenous Peoples Rights - 11 mai 2020

PNG - 320.1 ko

co-dirigé par Irène Bellier and Jennifer Hays
Routledge /
ISBN : 978-1-138-94448-0, 293 pages.

This book takes an interdisciplinary approach to the complicated power relations surrounding the recognition and implementation of Indigenous Peoples’ rights at multiple scales.
The adoption of the United Nations Declaration on the Rights of Indigenous Peoples in 2007 was heralded as the beginning of a new era for Indigenous Peoples’ participation in global governance bodies, as well as for the realization of their rights – in particular, the right to self-determination. These rights are defined and agreed upon internationally, but must be enacted at regional, national, and local scales. Can the global movement to promote Indigenous Peoples’ rights change the experience of communities at the local level ? Or are the concepts that it mobilizes, around rights and political tools, essentially a discourse circulating internationally, relatively disconnected from practical situations ? Are the categories and processes associated with Indigenous Peoples simply an extension of colonial categories and processes, or do they challenge existing norms and structures ? This collection draws together the works of anthropologists, political scientists, and legal scholars to address such questions. Examining the legal, historical, political, economic, and cultural dimensions of the Indigenous Peoples’ rights movement, at global, regional, national, and local levels, the chapters present a series of case studies that reveal the complex power relations that inform the ongoing struggles of Indigenous Peoples to secure their human rights.
The book will be of interest to social scientists and legal scholars studying Indigenous Peoples’ rights, and international human rights movements in general.

Table des matières

Indigenous Peoples’ Rights : Global circulation, colonial heritage, and resistance
Irène Bellier and Jennifer Hays
Part I : Circulating between the scales : the global, the national, and the local
Chapter 1 : Participation of Indigenous Peoples in Issues Affecting Them : A Matter of Negotiation at the United Nations
Irène Bellier
Chapter 2 : Defining the terms of Indigenous Peoples’ rights in Namibia : The role of the International Labor Organization
Jennifer Hays
Chapter 3 : Indigenous peoples’ rights and policies : the role of the UN in Mexico
Verónica González González
Chapter 4 : Traversing the Scales of Rights : Interventions from Indigenous Peoples of Cambodia at the United Nations
Neal B. Keating
 
Part II : Colonial Legacies
Chapter 5 : Colonial Legacy and Public Policy : from primitive to indigenous in French Guiana (1930-present)
Stéphanie Guyon
Chapter 6 : Decoloniality Put to the Test : The Plurinational State of Bolivia
Laurent Lacroix
Chapter 7 : Leveraging International Power : Private Property and the Human Rights of Indigenous Peoples in Canada
Brian Thom
Chapter 8 : The Logic of Elimination in (Post-)Colonial Law : Indigenous Entanglements in the Kimberley region of Australia
Martin Préaud
 
Part III : Resisting Processes of Invisibilization
Chapter 9 : Criminalization and Judicialization of Indigenous Peoples’ Rights in Chile : Current Dynamics
Leslie Cloud and Fabien Le Bonniec
Chapter 10 : Burning a home that ‘doesn’t exist,’ arresting people who ‘aren’t there’ : A critique of eviction-based conservation and the Sengwer of Embobut forest, Kenya
Justin Kenrick
Chapter 11 : Redefining University Research Enterprises : partnership and collaboration in Laxyuup Gitxaała
Charles R. Menzies and Caroline F. Butler
Index

PNG - 1.9 Mo

par Irène Bellier et Jennifer Hays
Éditions L’Harmattan / SOGIP, collection « Horizons autochtones », 2019, Paris.
ISBN : 978-2-343-17978-0, 28 €, 302 pages.

À partir d’une approche pluridisciplinaire, cet ouvrage explore la complexité des relations de pouvoir qui pèsent sur la reconnaissance des peuples autochtones et la mise en œuvre de leurs droits, à plusieurs échelles.
L’adoption de la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones, en 2007, marque le début d’une nouvelle époque pour que les peuples autochtones puissent participer à la gouvernance globale de la planète et jouissent de tous leurs droits, y compris le droit à l’autodétermination. Ces droits qui ont été définis et acceptés à l’échelle internationale, doivent s’exercer aux niveaux locaux, nationaux et régionaux. Le mouvement mondial en faveur des droits des peuples autochtones peut-il changer l’expérience des communautés locales ? Ou bien les concepts et outils politiques qu’il mobilise sont-ils seulement de l’ordre de discours circulant à l’échelle globale et relativement déconnectés des situations pratiques ? Dans quelle mesure les catégories et les processus concernant les « peuples autochtones » sont-ils une extension des catégories et des processus coloniaux ? Jusqu’à quel point défient-ils les normes et structures existantes ?
Ce livre réunit neuf anthropologues, deux sociologues, une politiste, une juriste pour traiter ces questions à partir d’études de cas situées dans une dizaine de pays distincts. Examinant les dimensions juridiques, historiques, politiques, économiques et culturelles du mouvement pour les droits des peuples autochtones, à l’échelle du globe, les chapitres abordent les relations de pouvoir qui éclairent les luttes en cours des peuples autochtones pour défendre leurs droits humains. Ce livre présente un intérêt particulier pour ceux qui s’intéressent aux droits des peuples autochtones et aux mouvements internationaux de droits humains en général.

Pour commander l’ouvrage, cliquez ici

Présentation de l’ouvrage par les auteurs lors de la séance du séminaire « Perspectives comparatives sur les droits des peuples autochtones » du 12 décembre à l’EHESS (salle 13, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris).

par Irène Bellier, Leslie Cloud et Laurent Lacroix.
Éditions L’Harmattan / SOGIP, collection « Horizons autochtones », 2017, Paris.
ISBN : 978-2-343-11908-3, 39 €, 460 pages.

Dix ans après l’adoption par les Nations unies de la Déclaration sur les droits des peuples autochtones, l’Instance Permanente sur les questions autochtones travaille à dresser un premier bilan sur l’application de cette déclaration lors de sa seizième session qui se déroule à New-York du 24 avril au 5 mai 2017.
À cette occasion, le programme ERC SOGIP présente son dernier opus en phase avec les problématiques et les préoccupations évoquées pendant ce rendez-vous international.
L’ouvrage Les droits des peuples autochtones. Des Nations unies aux sociétés locales est co-écrit par Irène Bellier, Leslie Cloud et Laurent Lacroix, avec la collaboration des autres membres du programme SOGIP : Rowena Dickins Morrison, Verónica González, Stéphanie Guyon, Jennifer Hays, Martin Préaud, Raphaël Rousseleau et Benoît Trépied. Il est édité chez L’Harmattan dans la collection « Horizons autochtones ».
Réalisé à partir d’une étude menée sur plusieurs années aux Nations unies et dans une dizaine d’États sur quatre continents, ce livre explique ce que sont les droits consacrés par la Déclaration des Nations unies sur les droits des peuples autochtones et les interprétations auxquelles ils donnent lieu au sein des systèmes régionaux de droits de l’homme. Il situe les contextes politiques et juridiques de nombreux peuples autochtones, et ouvre la réflexion sur les conditions de mise en oeuvre de normes protectrices et ambitieuses. Si le cadre international, la méthode comparative, les collaborations interdisciplinaires conduisent à saisir le sujet sous les différentes facettes qui démontrent l’étendue de sa complexité, l’analyse proposée permet, elle, d’envisager les moyens d’avancer en termes de respect des différences culturelles et d’inclusion sociale ou économique.
Au fil de trois parties, le lecteur pourra prendre connaissance du cadre juridique international puis se plonger dans les dynamiques politiques et les situations des peuples autochtones, en Argentine, en Australie, en Bolivie, au Botswana, au Chili, en Guyane française, en Inde, au Mexique, en Nouvelle- Calédonie et en Namibie. Afin de comprendre au mieux comment les droits des peuples autochtones sont visés ou négligés dans les dispositifs étatiques, l’étude propose une lecture qui repose sur trois catégories de droits : la première est relative à l’espace politique de la gouvernance, de la participation et de la citoyenneté, la deuxième au rapport à la terre, aux territoires et aux ressources naturelles, la troisième aux droits culturels, économiques et sociaux.

Pour commander l’ouvrage, cliquez ici ou téléchargez le bon de commande ci-joint.

Présentation de l’ouvrage par les trois auteurs lors de la séance du séminaire « Perspectives comparatives sur les droits des peuples autochtones » du 8 juin 2017 à l’EHESS (salle 8, 105 boulevard Raspail, 75006 Paris).

Scales ofAgenda des chercheurs
ArchivesArchives
Version imprimable de cet article Version imprimable

A télécharger
© Sogip - Crédits/légal | Plan du site | Contact | ISSN2260-1872